Accords de Partenariat Économique avec l’Afrique de l’Ouest : éviter une catastrophe

Analyse, par Lala Hakuma Dadci

Au terme de négociations entamées en 2002, l’Union Européenne a réussi à obtenir, malgré l’opposition des sociétés civiles de la région, l’accord des pays ouest-africains pour la signature d’un accord de libéralisation commerciale : l’Accord de partenariat économique, ou APE.

Le 10 juillet 2014, les quinze pays membres de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et la Mauritanie ont donc donné leur accord à la signature de l’APE en le paraphant. Le 12 décembre de la même année, le Conseil des ministres de l’UE a autorisé "la signature et l’application provisoire" de l’APE.

En réalité, de cet APE, les pays ouest-africains ne voulaient pas. C’est ce qui explique la longueur de ces négociations (12 ans), laborieuses et conflictuelles : elles n’étaient pas dans l’intérêt des pays africains.

L’UE a fini par poser un ultimatum, en menaçant la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Nigeria et le Cap vert (les pays non PMA [1] qui ne bénéficient pas de l’initiative « Tout sauf les armes ») de perdre leur accès préférentiel [2] au marché européen s’ils ne signaient pas l’accord, ce qui aurait ruiné leur économie.

Par ces pressions, l’UE a réussi à casser les efforts d’intégration régionale, et à forcer le Ghana et la Côte d’Ivoire à signer des APE « intermédiaires », au prix d’une concertation pourtant stratégique pour les intérêts régionaux.

Lire la note complète

Notes

[1Pays les moins avancés

[2Les PMA bénéficient d’un régime de préférences commerciales unilatérales de la part de l’UE, le régime « tout sauf les armes ». Il leur offre un libre accès au marché de l’UE, sans les obliger à libéraliser leurs marchés vis-à-vis des importations européennes.

À propos

L’actualité des accords de libre échange vue et commentée par Attac, l’Aitec et leurs partenaires. Veille, analyses et questions-réponses pour détricoter la complexité des politiques commerciales et renforcer nos luttes.

Tweets