Les dernières infos sur le CETA

Veille, par Alexis Chaussalet, Collectif

Les dernières semaines nous ont réservé de nombreuses surprises sur l’accord commercial UE-Canada : le CETA. Retrouvez ici un récapitulatif des informations les plus récentes.

Le vent tourne chez les socialistes français ?

Depuis une semaine plusieurs euro-député.e.s socialistes français se sont engagés à voter contre le CETA sur l’outil CETA Check. Gilles Pargneaux, Edouard Martin, Isabelle Thomas, Eric Andrieu, Vincent Peillon et Guillaume Balas ont pris position publiquement pour annoncer qu’ils voteraient contre le CETA. De leur côté Pervenche Bérès, Christine Revault D’allones Bonnefoy et Sylvie Guillaume nous ont confié à différentes reprises qu’elles ne pouvaient accepter ce traité et que par conséquent elles s’abstiendraient ou voteraient contre. Le seul point d’interrogation dans la délégation française reste donc Louis-Joseph Manscour, élu de la Martinique et soutien de Manuel Valls. Suivra t-il son candidat ou défendra t-il l’intérêt général ? (retrouvez ici la position des candidats aux « primaires citoyennes » sur le CETA).

Parmi eux, deux euro-députés socialistes ont même publié des tribunes expliquant leur position :
Lire le billet de Gilles Pargneaux
Lire le billet de Vincent Peillon

Ce résultat est le fruit d’un long travail de pression, de rencontres et d’argumentation qui a été rendu possible grâce à la mobilisation des citoyens, que ça soit en ligne ou directement par des interpellations physiques.

La commission Environnement sacrifie le climat !

La commission Environnement, santé publique et sécurité alimentaire du Parlement Européen était invitée à rendre un avis sur le CETA. Ce jeudi 12 janvier elle a voté par 24 voix contre 40 un avis favorable au CETA, faisant fi des multiples incompatibilités entre le CETA et les engagements pris dans le cadre de l’Accord de Paris - COP21. Retrouvez la réaction d’organisations membres du collectif Stop TAFTA/CETA.

Plus qu’une étape avant le vote au Parlement Européen.

Il ne reste plus qu’à la commission INTA (commerce international), qui pilote le dossier du CETA, de voter son avis ce mardi 24 janvier. Il y a fort à parier que cette commission majoritairement composée de libéraux adoptera un avis favorable au CETA. En revanche vous pouvez faire savoir à vos euro-député.e.s qui y siègent que vous suivrez avec attention ce vote et que vous saurez vous en souvenir au moment de futures élections locales. Au sein de la commission INTA, 3 euro-député.e.s français favorables au CETA y siègent. Il s’agit de Marielle de Sarnez, Franck Proust et Tokia Saïfi, vous pouvez retrouver leurs coordonnées sur cette page.

C’est pour ce faire que nous avons lancé la création d’affiches qui épinglent les euro-député.e.s défenseurs du CETA, afin de faire savoir à l’ensemble des citoyens le mépris que nous accordent nos dirigeants politiques. Ils sont prêts à voter un traité destructeur d’emplois, qui sacrifie notre démocratie et donne les pleins pouvoirs aux multinationales !

Initialement prévu à Bruxelles le 2 février, le vote au Parlement Européen a été repoussé à la semaine du 13 février à Strasbourg. Nous organiserons donc, en partenariat avec les campagnes européennes « STOP CETA » un grand moment de rassemblement, et d’actions à Strasbourg. Inscrivez-vous sur cette page pour réserver une place pour les déplacements en bus.

Le 21 janvier : Journée d’action européenne

Ce samedi 21 janvier nous serons des milliers à travers l’Europe à crier notre refus de voir notre démocratie sacrifiée pour un libre-échange au service des multinationales. En France près de 60 rassemblements sont organisés. Ailleurs en Europe, des manifestations sont prévues dans une dizaine de pays.

Plus que jamais, mobilisé-e-s contre le CETA !

À propos

L’actualité des accords de libre échange vue et commentée par Attac, l’Aitec et leurs partenaires. Veille, analyses et questions-réponses pour détricoter la complexité des politiques commerciales et renforcer nos luttes.